Marché du travail hostile dès que l’on approche et passe la quarantaine.

C’est connu, le marché du travail devient très hostile dès que l’on approche et passe la quarantaine.

 

Pourtant, c’est un âge de sagesse et d’expérience qu’il est dommage de mettre de côté.

 

 Se mettre à son compte en Auto-Entrepreneur peut être un nouveau départ pour les séniors en recherche de nouvelles expériences professionnelles.

 

Définissez votre projet !

 

Vos expériences professionnelles devraient vous guider. Vous savez ce que vous aimez et ce que vous n’aimez faire.

 

Votre projet d’Auto-Entreprise ne sera pas uniquement constitué de ce qui vous plait, évidemment. Mais en Auto-Entrepreneur, vous aurez l’avantage d’être votre propre patron. Et les inconvénients qui vont avec.

 

Bien définir votre projet prend en compte le budget et le temps que vous comptez engager dans ce projet. Selon le choix de votre activité, réalisez une veille de ce qui existe déjà : qui seront vos principaux concurrents sur le marché ? que pouvez-vous apporter de plus ? qui seront vos clients et comment allez-vous les contacter ? Si vous savez ce que vous souhaitez faire mais n’êtes pas sûr de savoir comment vous y prendre, commencez par faire le bilan de vos compétences.

 

Faîtes le point !

 

En effet, c’est le moment idéal pour réaliser un bilan de compétences professionnelles. Vous pouvez demander conseil auprès d’organismes ou entreprises spécialisées ou encore vous documenter vous-même. De nombreux ouvrages peuvent vous aider, étapes par étapes, à construire vous-même votre bilan. Vous saurez ainsi quelles sont vos forces, celles qu’il faudra capitaliser pour votre Auto-Entreprise mais également vos faiblesses. Concernant ces dernières, si elles constituent des véritables obstacles, vous savez ce qu’on dit : il n’est jamais trop tard pour apprendre.

 

Si besoin, formez vous !

 

Quel que soit votre domaine professionnel, pour obtenir certaines compétences, il vous est possible de vous former. Des écoles ou organismes spécialisées proposent des formations rapides ou des moocs. Selon votre situation, il sera peut-être possible de financer cette formation. A ce titre, vous pouvez consulter le catalogue Datadock qui référence et classifie la majorité des formations et organismes financeurs.

 

Une fois que vous êtes satisfait de votre bilan, il ne vous reste plus qu’à vous concentrer sur le lancement de votre projet en Auto-Entrepreneur.

 

Démarrez votre activité !

 

Pour commencer, il faut vous déclarer Auto-Entrepreneur. La déclaration prend peu de temps si vous avez une idée précise de l’activité que vous voulez exercer. Il suffira de constituer votre dossier et d’attendre le retour du CFE compétent qui vous livrera votre numéro de SIRET. Ce sésame vous permettra d’identifier votre Auto-Entreprise mais surtout de réaliser des devis et de facturer.

 

 

Une fois Auto-Entrepreneur, vous devrez tous les mois ou tous les trois, selon votre choix lors de votre déclaration, vous acquitter de vos cotisations sociales dont le taux diffère selon votre catégorie d’activité. 

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Soyez les premiers informés !

Soyez le premier à recevoir nos actualités !  

NOS MECENES