P.A.S au 1 janvier 2019 et participation et intéressement

Depuis votre choix et l’entrée en vigueur du P.A.S au 1 janvier 2019

 

Le fait de retirer directement les sommes perçues au titre de la participation et de l’intéressement, plutôt que de les placer sur un plan d’épargne salariale, sera moins taxé que d’habitude cette année, en raison de la mise en place du prélèvement à la source.

A la date butoir du 30 juin 2018, vous avez choisi de retirer les sommes perçues au titre de la participation et de l’intéressement ce revenu est alors taxé.

Mais afin d’éviter une double imposition l’an prochain, le gouvernement a en effet décidé d’une année “blanche” pour l’impôt dû sur les revenus touchés en 2018, qui sera effacé via un crédit d’impôt spécifique.

Pour éviter les abus, le fisc a néanmoins prévu que certains revenus, considérés comme exceptionnels, continuent d’être taxés. C’est notamment le cas des sommes attribuées au titre de la participation et de l’intéressement et non affectées à un plan d’épargne salariale.

Ces revenus dits “exceptionnels” seront moins taxés qu’une année normale. Ils seront en effet imposés selon votre taux moyen d’imposition et non votre taux marginal, c’est-à-dire la tranche du barème de l’impôt sur le revenu dans laquelle vous vous situez.

 

Il faut aussi garder à l’esprit que les sommes logées sur un plan d’épargne salariale, et conservées pendant au moins 5 ans, échappent à l’impôt sur le revenu.

 

 

À noter que ce raisonnement vaut aussi pour les autres éventuels revenus exceptionnels touchés cette année. Ainsi, comme nous l’avons déjà souligné précédemment, en cas de départ en retraite, la prime versée à cette occasion sera moins taxée. Même chose pour la part imposable des indemnités perçues lors de la rupture d’un contrat de travail…

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Soyez les premiers informés !

Soyez le premier à recevoir nos actualités !  

NOS MECENES